Emancipées, libres et belles, tels sont les attributs qui définissent la femme tunisienne. La Tunisie est un des rares pays arabes qui a vu ses femmes marquer l’histoire de par leur émancipation culturelle. Qu’elles soient régentes, stratèges, mannequins ou actrices, elles ont toutes contribué par leur grâce et leur intelligence à notre patrimoine collectif. Qui sont donc ces ambassadrices?

 

La reine Didon

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Plus connue sous le nom de Elissa, fille du roi Tyr Matten est contrainte à l’exile suite à la mort de son père. Son frère ayant accaparé tous ses biens, elle quitta la Grèce et débarqua en Tunisie pour créer Carthage.

 

 

Radhia Haddad

 

Féministe et activiste, elle a dédié sa vie pour améliorer la condition féminine en Tunisie. Elle était également l’une des premières femmes à figurer dans le paysage politique en Tunisie de l’après-indépendance. Elle a joué un rôle très important dans la constitution du Code de Statut Personnel qui changera les libertés des femmes dans le monde arabe.

 

 

Aziza Othmana

 

Princesse des cœurs, elle était connue pour ses œuvres caritatives et pour avoir libéré ses esclaves et aidé les jeunes femmes dans le besoin.

 

 

Habiba Messika

 

 

Née dans le quartier juif de Tunis, Habiba Messika était une vraie diva des années 20. Actrice, chanteuse et même danseuse, elle était adorée par son public pour son talent et pour sa provocation. Suite à une relation tumultueuse avec son amour d’enfance, elle fût assassinée par son ancien amant. Ses funérailles rassemblèrent des milliers de ses fans, qu’on appelait “soldats de la nuit”, et tout Tunis.

 

 

Tewhida Ben Sheikh

 

 

Tewhida Ben Sheikh était la première pédiatre et gynécologue musulmane en Tunisie. Son combat impressionnant à l’époque, vu l’état rétrograde de la société à ce moment là, est à applaudir. Grâce à sa contribution, le planning familial verra le jour avant de devenir directrice de ce mouvement.

 

 

 Bchira Ben Mrad

 

 

Petite fille du mufti de Tunis, Bchira fût l’éternelle combattante pour les droits de la femme en Tunisie. Elle voulait que les femmes fassent autant partie de la vie politique que les hommes et créa un comité d’organisation avec d’autres femmes puissantes pour collecter des fonds et les envoyer aux étudiants nord-africains en France.

 

 

Sonia Ben Ammar

 

Mannequin, actrice et chanteuse, la fille de Tarek Ben Ammar a su s’imposer dans le monde de la mode devenant ainsi égérie de Dolce & Gabanna et faisant la couverture de plusieurs magazines tels que Vogue Mexico et L’Officiel.

 

 

Maya Ksouri

 

Avocate et chroniqueuse, Maya Ksouri est passionnée de lecture et de politique. Ses interventions télévisées et ses critiques en tirades très attendues feront d’elle le personnage révoltant et féministe que toutes les femmes tunisiennes attendaient dans une Tunisie postrévolutionnaire.

 

 

Afef Jnifen

Femmes tunisiennes

 

Mannequin, présentatrice et même actrice, Afef Jnifen est l’un des visages qui a le plus marqué la mode des années 90. Des défilés Fendi aux défilés Alaia, elle est devenue l’une des ambassadrices les plus importantes de la Tunisie à l’étranger.

 

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire